top

Le récit de Brodrek

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cercle des Poings Ivres Index du Forum -> En Kalimdor -> La brasserie (RP).
Auteur Message
Yeng
Garde du fût

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2012
Messages: 78
Localisation: Là où le ciel touche les montagnes
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien
Vaillance: 81
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 16 Sep - 14:23 (2012)    Sujet du message: Le récit de Brodrek Répondre en citant

[HRP]

Bien que Yeng soit mon personnage principal, je tiens à vous présenter l'histoire de mon Orc chaman avec qui j'ai parcouru bien des endroits: Brodrek.

[RP]

*Brodrek s'assit près du feu de camp et commence à incanter*

Membres du cercle, si vous venez écouter des histoires de braves guerriers, de créatures envoûtantes ou encore de monstres protégeant jalousement leur trésor, passez votre chemin. Mon histoire est bien plus banal.

*Brodrek finit l'incantation par un cris bestial et des esprits commencent à apparaître dans la fumée des flammes*

Tout commence en Draenor. Nagrand était mon foyer et les Mag'har, mon peuple. Je n'ai pas connu l'arrivée des étrangers, mes parents oui. Alors qu'ils labouraient le peu de terre familiale, le vaisseau, que les étrangers appellent Oshu'gun, s'écrasa non loin de notre voisin. L'impacte détruisit un bon nombre de ses récoltes.

*Brodrek rit*

C'était bien fait pour eux. Souvent, la famille Mâchetibia avez causé du tord à la mienne et à d'autres.
Bref, les années passèrent et notre monde changea brusquement. De plus en plus des nôtres disparaissaient alors que certains, contaminés d'une maladie inconnue, voyaient leur peau devenir verte. C'est à seize ans -âge humain- que je vis pour la première fois le "maître" et ses serviteurs squelettes. Gul'dan venait apporter la parole des démons, il venait voler nos vies et les enchaîner dans une prison de haine et de colère. Sa nécromancie leva un soleil rouge sur nos terres, rouge comme notre peau... .

*Brodrek baisse les yeux tristement*

Je ne me pardonnerai jamais ma contribution aux massacres des étrangers... Mais à l'époque, je me délectais de cette puissance, cette force, non, cette colère. Je fus l'un des premiers à rejoindre l'armée à travers le portail des ténèbres. Lorsque je posa le pied sur Azeroth la toute première fois, je sentis toute cette terre à dévaster, j'avais soif de sang. L'une après l'autre les villes humaines tombaient. Trolls, Ogres, tout ceux qui avaient la même passion se joignirent à nous.
Alors que je humais les cendres voltigeant dans l'air, ma hache transperçait le crâne des enfants, mon poing percutait le ventre des femelles. J'étais attristé, attristé de devoir supprimer la futur progéniture humaine, cela nous aurait fait du sang à verser en plus...
Alors que je collectionnais les victoires et les mâchoires autour de mon cou, le chef de guerre envoya mon régiment au près de Gul'dan. Nous étions passé de meute sanguinaire à chien domestiqué. Gul'dan utilisait ses expériences sur nous, nous assassinait pour former ses chevaliers de la mort et nous déchiquetait simplement par cruauté. J'étais l'un des prochains de la semaine quand l’impensable se produit. Gul'dan et son second, Cho'Gall, nous firent entrer dans le marteau du crépuscule. Pas en tant que membre, mais esclave. Nous avons dû ramer sur les navires volés sur l'océan pendant des mois, cherchant une île de légende. Beaucoup se sont perdus, notamment mon équipage. Une brume épaisse nous enveloppait, fatalement nous nous échouèrent.
Nous étions sur une terre de glace et de désespoir: Le Norfendre.

*Brodrek entaille la main d'un des membres qui en gémit*

Tu as mal ? Et bien en Norfendre nous avons tué les plus faibles et le bétail pour les dépecer et nous recouvrir de leur peau. Même dans le froid, nous étions des monstres belliqueux. Nous marchâmes pendant des jours. Mais notre destin nous rattrapait. Le doux baiser de la mort venait se poser sur nous l'un après l'autre. Quand à moi, j'ai fait une chute dans une caverne remplie de statues d'araignées humanoïdes.
Je ne me rappelle plus de rien après la chute. Je me réveilla dans un bloc de glace qui mit longtemps avant de dégeler. Le Norfendre était différent et pareil en même temps, une odeur de mort était toujours portée par les vents. Je fus recueilli par l'armée de Hurlenfer. Pas le jeune Grom, mais son fils...  .

*Brodrek se lève et éteint le feu*

Voilà, vous connaissez l'histoire. Moi, Brodrek, être du passé, je dois vivre maintenant dans une Horde différente où mes vieux ennemis sont mes alliés, où mes coutumes sont revenues et où ma cruauté est interdite, où mon peuple n'est plus esclave mais a perdu sa terre natale...
Mais notre éternelle guerre contre l'Alliance demeure et demeurera.
Alors je ferai ce que j'aurai du faire depuis bien longtemps: défendre mon peuple !

*Brodrek brandit son arme vers le ciel*

Lok'tar o gar ! La victoire ou la mort !
_________________


La connaissance est une lanterne qui illumine le chemin parcouru.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 16 Sep - 14:23 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cercle des Poings Ivres Index du Forum -> En Kalimdor -> La brasserie (RP). Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation